Jeudi 24 août 2017

Actualités
Nouveautés
Cyrano raconte Savinien
Roxane et les autres
Le siècle de Cyrano
Rostand raconte Cyrano
Coquelin, le 1er Cyrano
Edmond Rostand 2018
Sur scènes et sur écrans
Cyrano en 1001 images
Promenades imaginaires
Les films de cape et d'épée
Vos contributions
Les traductions
La bibliographie
La CD et vidéothèque
La boutique de Ragueneau
Musée Cyrano(s) de Bergerac
Quiz
La lettre de Cyrano
Recevez toute l'actualité de Cyrano par e-mail : spectacles, éditions, nouveautés, découvertes ...
Abonnez-vous gratuitement !



Bibliographie

Trier les livres par :   année  |  auteur  |  titre



1967 - L'autre monde

Auteur : Cyrano de Bergerac
Editeur : Roissard Grenoble
Illustrations : Edmond Corcos

1903 - Discours de réception à l'Académie française

Auteur : Rostand Edmond
Editeur : Eugène Fasquelle

Hommage à Henri de Bornier, son prédécesseur au fauteuil n° 31 du quai Conti, prononcé le 4 juin 1903.

1875 - La mort d'Agrippine

Auteur : Vitu Auguste
Editeur : Librairie des Bibliophiles
Tirage : 350 exemplaires

Texte d'une conférence donnée au Théâtre de la Gaîté dans la matinée littéraire du 10 novembre 1872.

1935 - Edmond Rostand

Auteur : Gérard Rosemonde
Editeur : Bibliothèque Charpentier Fasquelle Editeurs

L'intégrale du fameux texte : "Pourquoi ce grand rideau rouge ne cesse-t-il de se relever ? Pourquoi ces mains ne cessent-elles d'applaudir ? Pourquoi ces bravos, ces rappels, ces cris ? Pourquoi tous les visages semblent-ils transfigurés par des larmes et des sourires ?...

2000 - Cyrano de Bergerac

Auteur : Mourousy Paul
Editeur : Editions du Rocher

Texte de présentation

L’oubli est-il préférable à une popularité fondée sur le mensonge doré d’une comédie héroïque ?

L’histoire douloureuse et passionnante de Cyrano de Bergerac apporte à cette question des éléments de réponse. Né à l’ombre de l’église Saint-eustache, à Paris, en 1619, et mors à trente-cinq ans dans le petit village de Sannois, Cyrano n’a jamais vécu ni en Gascogne, ni en Périgord. Complice d’une nature qu’il découvrit dans la propriété que son père acheta dans la vallée de Chevreuse – Mauvières -, il connut une enfance marquée par l’écoute du monde des oiseaux et des arbres.

Surnommé le « démon de la bravoure » par ses camarades, il n’hésitait jamais à mettre au service des compagnon son génie de duelliste. Il fut l’héroïque défenseur du royaume de France lors du siège de Mouzon puis lors de celui d’Arras où il reçut une grave blessure.

Poète, dramaturge, pamphlétaire, il ne recula jamais devant les menaces de la redoutable « Compagnie de l’Index » qui l’a froidement assassiné, physiquement mais aussi par sa mainmise sur la plupart de ses manuscrits, qui débordaient d’intelligence et d’imagination.

Cyrano de Bergerac reste le pur emblème de la contestation, de l’indépendance et de la fantaisie.

1997 - Cyrano à la recherche du nez perdu

Auteur : Huster Francis
Editeur : Ramsay Archimbaud

Texte de présentation

Fascinant document sur le travail quotidien d’un monstre sacré à la recherche de la vérité d’un rôle monumental, c’est un Cyrano d’un esurprenante humanité, tour à tour drôle, impudique, cynique, touchant, qui se dégage des pages que Francis Huster consacre au héros d’Edmond Rostand.

Echappant à l’image convenue de Cyrano matamore cocardier, goualleur endiablé, nez en trompette, pourpoint rouge flamboyant, grands moulinets et coups de chapeau, référence traditionnelle à Coquelin, inoubliable créateur du rôle au Théâtre de la Porte-Saint-Martin en 1897, Françis Huster nous propose un Cyrano sublime, tendre, douloureux, secret et terriblement séduisant, à son image...

1985 - A vue de nez

Auteur : Weber Jacques
Editeur : Mengès

Texte de présentation

Des mots forgés à vif, sans recul ni réflexion, des mots en danger de liberté reconstituant les chantiers de l’harmonie... Etre en harmonie avec un rôle, c’est dire plus simplement qu’on le joue mieux... Redonner à mon parcours son poids de chair et de sang, telle est la mission de ce livre.

Cyrano a gardé son mystère, et au-delà de l’énoncé prétendu libre de ces lignes, je ne suis pas sorti du mien. L’étude littéraire ou critique ne m’appartient pas, celle de l’acteur non plus. Je ne donne ni leçon, ni recette, encore moins de loi. Non, je livre une histoire, celle d’une rencontre, engendrant bouffée d’amour, éphémère bonheur, mais aussi “mille petits dégoûts de soi dont le total ne fait pas un remord mais une gêne”.

De l’autopsie d’une journée entre Cyrano et moi, retrouverons-nous les matériaux, les exactes fondations et charpentes des chantiers dont je parlais plus haut ? Je ne sais...
- Quels mots me direz-vous ? demande Roxane.
Et Cyrano s’enflamme :
Tous ceux, tous ceux, tous ceux,
Qui me viendront, je vais vous les jeter en touffe,
Sans les mettre en bouquet :je vous aime, j’étouffe,
Je t’aime, je suis fou, je n’en peux plus, c’est trop...

Un vers brisé par l’émotion, un visage brisé par un vilain nez, ma voix brisée par trop de nez. L’harmonie détruite. C’est un peu son histoire que je veux raconter. J’aime Cyrano, je n’en peux plus, c’est trop ».

1999 - Lettres satiriques et amoureuses

Auteur : Cyrano de Bergerac
Présentation de Jean-Charles Darmon
Texte établi et annoté par Jean-Charles Darmon et Alain Mothu
Editeur : Desjonquères

Texte de présentation

Entré dans la légende grâce à Edmond Rostand, l’écrivain Cyrano, le vrai, reste encore trop méconnu. Pourtant l’ouvre intrigue et fascine par ses audaces inouïes, ses éclats et ses ombres. Enfin disponibles dans une version modernisée, ses Lettres en révèlent une face essentielle.

Complicités joueuses, rivalités ardentes, secrètes blessures, déclarations éperdues, cascades d’insultes, passes d’armes étourdissantes d’escrimeur du verbe et de la pensée : ces Lettres ont souvent été lues comme des documents. Mais, ces éléments biographiques, Cyrano les travestit en de splendides énigmes. Œuvres de fiction tout d’abord, les Lettres sont de prodigieux exercices de style, permanents défis à l’imagination. Voyages incongrus et rapides dans les contrées les plus flamboyantes du baroque, elles dévoilent les réalités sulfureuses d’un autre XVIIè siècle : ses tensions, ses excès clandestins, ses incertitudes sombres et joyeuses.

1951 - Le double visage de Cyrano de Bergerac

Auteur : Pujos Charles
Editeur : Editions de l'Imprimerie Moderne, Agen
Illustration de couverture : Nicolas Fechner

Dédicace :
A Jean Rostand, qui honore la Science et la Littérature françaises, je dédie admirativement cette double étude où j'ai essayé de me montrer enthousiaste et impartial à la fois.

1990 - Cyrano de Bergerac

Auteur : Durant Philippe
Editeur : Editions Sévigny, collection Les Trois Coups
Cahier de photos du spectacle avec Jean-Paul Belmondo

Texte de présentation

Le 6 février 1990 restera une date dans l’histoire du théâtre français. De nouveau, ce soir-là, près d’un siècle après sa création, Cyrano de Bergerac, le chef-d’œuvre d’Edmond Rostand, revivait sur une scène parisienne.

Dans le costume du héros le plus apprécié des Français : Jean-Paul Belmondo. A la mise en scène, celui que la profession et le public considèrent comme l’un des plus grands noms du théâtre actuel : Robert Hossein. Pour eux, le projet de monter Cyrano de Bergerac tenait à la fois du vieux rêve et du défi. Un défi qu’ils relevèrent haut la main. C’est ce parcours, de leur idée de départ jusqu’à cette première représentation, qui est raconté, à travers leurs propos, dans ce livre.

Cyrano de Bergerac étant, de plus, l’une des pièces les plus importantes du patrimoine national, cet ouvrage retrace dans une partie historique toutes les interprétations du Gascon à Paris, avec des interviews exclusives de Paul-Emile Deiber, Jacques Destoop, Pierre Dux, Jean Marais et Jean Piat.

Le livre contient également le texte intégral de la pièce tel que l’a écrit Edmond Rostand.

1973 - Les Rostand

Auteur : Migeo Marcel
Editeur : Stock
Deux cahiers de photos

Texte de présentation

Marc Migeo est l’auteur d’une vie de Saint-Exupéry qui fait autorité. Passionné par Jean Rostand et la “dynastie” des Rostand, Marcel Migeo a entrepris d’écrire un portrait sincère non seulement de Jean Rostand mais aussi de son illustre père, Edmond Rostand, de sa mère, Rosemonde Gérard, de son frère Maurice Rostand, et de remonter dans un arbre généalogique des plus surprenants.

C’est certainement le meilleur ouvrage et le plus complet qu’on ait encore écrit sur les Rostand. L’auteur a pleinement réalisé son idée initiale, c’est-à-dire la description extérieure et intérieure d’une famille un peu “hors série” et intoxiquée par la gloire. Il a su mettre en relief, avec justesse et finesse, les relations psychologiques, affectives, esthétiques, des différents Rostand les uns avec les autres, et montré quelle était, sous l’apparente diversité, l’unité intense du groupe familial.

Tout cela sous la plume reste vivant, colorié, intéressant, original. On ne sent jamais la “thèse”, le désir d’imposer une idée préconçue. Après avoir lu, on comprend, on pénètre mieux l’œuvre de chacun des Rostand.

1990 - Cyrano de Bergerac

Auteur : Rostand Edmond
Présentation et notes de Jean-François Davanes
Editeur : Folio Juinor Gallimard
Illustration de couverture : Henri Galeron
Illustrations intérieures : Philippe Davaine

Texte de présentation

Toujours prêt à dégainer son épée, poète à l’imagination débordante, Cyrano de Bergerac ne manque pas de panache. Mais il affligé d’un nez considérable et disgracieux. Epris de sa cousine Roxane, il n’ose lui avouer son amour car elle aime Christian, fier, intrépide et beau, mais dénué d’esprit.

Cyrano propose alors au jeune homme un étrange marché : Christian fera la cour à la belle, avec les mots de Cyrano. Mais un tel stratagème peut-il réussir ?

1983 - Cyrano de Bergerac

Auteur : Rostand Edmond
Editeur : Folio - Gallimard
Edition présentée et annotée par Patrick Besnier, professeur à l'université du Maine

Illustration de couverture : Antoine Angremy

Texte de présentation

Aimable jeune homme et auteur à demi-succès patronné par Sarah Bernhard, Rostand devient du jour au lendemain avec Cyrano de Bergerac un héros national, sur-le-champ décoré de la Légion d’honneur. Somptueux divertissement poético-militaire, pièce historique qui rappelait à la fois Les Trois Mousquetaires et le monde des précieux, drame en vers d’une ahurissante virtuosité où parut revivre le meilleur de Ruy Blas, Cyrano conquit sans peine un public lassé du théâtre d’idées, qu’enflamma le patriotisme culturel de l’auteur. « Ainsi, il y a un chef-d’œuvre de plus au monde », écrivait Jules Renard le soir de la générale.

Il faut sans doute en rabattre un peu, mais un peu seulement : bien que né dans le sérail de la plus bourgeoise des bourgeoisies, Cyrano demeure la plus grande réussite de théâtre populaire à ce jour connue et le dernier acte, avec son couvent et ses feuilles mortes, est aussi émouvant qu’un final de Verdi.



1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13

© 2005-2017 Atelier Thomas Sertillanges  |  A propos du copyright  |  Liens  |  Contact

Ce site est en constante évolution, au fur et á mesure de mes découvertes, ou des vôtres.
Toute information ou contribution nouvelle sera la bienvenue. Merci d'avance.