Jeudi 24 ao√Ľt 2017

Actualités
Nouveautés
Cyrano raconte Savinien
Roxane et les autres
Le siècle de Cyrano
Rostand raconte Cyrano
Coquelin, le 1er Cyrano
Edmond Rostand 2018
Sur scènes et sur écrans
Cyrano en 1001 images
Promenades imaginaires
Les films de cape et d'épée
Vos contributions
Les traductions
La bibliographie
La CD et vidéothèque
La boutique de Ragueneau
Musée Cyrano(s) de Bergerac
Quiz
La lettre de Cyrano
Recevez toute l'actualité de Cyrano par e-mail : spectacles, éditions, nouveautés, découvertes ...
Abonnez-vous gratuitement !





Le Père Athanase, le syndic des capucins

Acte III, scène 2

Lorsque de Guiche, "affolé" par Roxane, se propose de se réfugier dans le sévère couvent de la rue d'Orléans pour venir la retrouver le soir même avant son départ pour Arras, sait-il qu'il va chez l'un des grands esprits du siècle, qui sur certains point, est proche de Cyrano ?


Le Père Athanase Kircher, S.J., n'est pas le religieux austère et hypocrite que sous-entend Rostand par les quelques vers qui le concernent


" Ecoutez. Il y a, près d'ici, dans la rue
D'Orléans, un couvent fondé par le syndic
Des capucins, le p√®re Athanase. Un la√Įc
N'y peut entrer. Mais les bons Pères, je m'en charge !...
Ils peuvent me cacher dans leur manche, elle est large.
- Ce sont les capucins qui servent Richelieu
Chez lui ; redoutant l'oncle, ils craignent le neveu. - "


Certes, il est j√©suite. Et donc, si nous nous en tenons aux pr√©jug√©s et √† la caricature, adepte du double langage et des arguments philosophico-th√©ologiques parfois un peu tir√©s par les cheveux. Son "g√©nie" a √©t√© dit "polymorphe" par ceux qui ont tent√© de le d√©finir et il d√©finit bien ce XVIIe riche en d√©couvertes et renouveaux scientifiques, issu de la Renaissance mais o√Ļ se m√™le ce que les critiques litt√©raires du XIXe appelleront le Baroque. Aucun domaine ne le laisse indiff√©rent : expert en langues orientales et hi√©roglyphes, le P√®re Athanase Kircher √©tait aussi un grand math√©maticien dont l'int√©r√™t pour la m√©decine orientale et l'astronomie se m√™lait √† la curiosit√© pour l'alchimie, le magn√©tisme et la zoologie.

Cet esprit √©clectique aux connaissances encyclop√©diques acquises en ordre chaotique ne se contentait pas de r√©fl√©chir et d'√©tudier, il cr√©ait √©galement. Et ses inventions et ses machines sont parfois surprenantes ! Qui sait en effet ce qu'auraient pu faire les fr√®res Lumi√®re sans la lanterne magique dont il fut l'inventeur ? Et nous-m√™me, nous serions bien emb√™t√©s aujourd'hui si personne d'autre n'avait mis au point l'orgue math√©matique qui n'est rien que moins que le pr√©curseur de l'ordinateur ! Mais, soyons honn√™tes, s'il eut certains traits de g√©nie, il r√™va aussi certaines fantasmagories insoutenables. Sa casuistique illumin√©e pose par exemple que la licorne existe, puisque les Saintes √Čcritures en font √©tat, et que les cornes de licorne des tr√©sors royaux appartiennent au narval, et conclut avec une imperturbable logique que la licorne est un gros poisson des mers arctique. (Athanase Kircher, Mundus Subterraneus, Amsterdam, 1667, t.II, p.67). Cette corne du narval n'√©tait d'ailleurs pour lui ni une dent ni une corne, mais un nez !

De m√™me, il exag√®re quelque peu lorsqu'il √©crit, en 1665, qu' ¬ę Il n'y a rien au monde √† quoi les rois, les princes et les grands de ce monde attachent plus de prix qu'√† la corne de monoc√©ros, au point qu'or et gemmes n'ont en comparaison aucune valeur ¬Ľ (Athanase Kircher, Mundus Subterraneus, Amsterdam, 1667, t.II, p.66). Au milieu du XVIIe si√®cle, la corne de licorne avait d√©j√† bien perdu de son prestige et de son prix, et il √©tait un peu tard pour se poser en d√©mystificateur. Un si√®cle plus t√īt l'affirmation du P√®re Kircher n'e√Ľt pourtant rien eu d'excessif. Peut-√™tre est-ce pour cette raison que le critique et √©crivain italien, grand connaisseur du XVIIe si√®cle, qu'est Umberto Eco (dont un de ses articles sur Savinien est reproduit sur le site) le d√©crit comme "le plus contemporain de nos anc√™tres et le plus inactuel de nos contemporains".

Il est n√© en 1602. Il est donc au moment de l'acte III encore jeune, mais d√©j√† m√Ľr, puisqu'il n'a que 38 ans. De Guiche dit que les capucins "redout[ent] l'oncle". Peut-on croire cela de la part du p√®re Athanase qui entretenait une correspondance suivie avec les plus grandes personnalit√©s ? Dans le catalogue de ses √©crits, on retrouve pas moins de 2 587 documents en 20 langues, avec des lettres venues de 42 pays et de 336 villes ! Ses interlocuteurs ont des noms et des titres prestigieux devant lesquels Richelieu lui-m√™me aurait pu trembler s'il √©tait homme √† trembler : 2 papes (Alexandre VII et Cl√©ment IX), 2 empereurs (Ferdinand III et L√©opold d'Autriche), des reines et des rois (Christine de Su√®de, Philippe IV d'Espagne, Charles II d'Angleterre) et plusieurs cardinaux de la plus haute extraction. La majorit√© de sa correspondance est toutefois consacr√©e aux fr√®res j√©suites en terre de missions qui lui fournirent d√©tails et objets curieux et exotiques qui constituent le fond du "Mus√©e du Coll√®ge Romain" √† Rome o√Ļ il √©tait interne, mus√©e qu'il fonda et entretint √† partir de 1615 (√† 13 ans, oui !) avec l'autorisation du Recteur : ce mus√©e existe toujours et il est rebaptis√© "Mus√©e du Monde". Mais la collection fut √©parpill√©e en 1773 √† la suite de la destitution du corps des J√©suites. Cette collection devant laquelle s'extasiait la reine Christine de Su√®de n'a jamais pu √™tre enti√®rement r√©cup√©r√©e malgr√© la restauration de l'Ordre en 1814...

Le P√®re Kircher meurt en 1680, √† l'√Ęge de 78 ans.



Page précédente Page suivante


  Auteur

Ludovic Diamant-Berger

Ludovic Diamant-Berger



  Galerie






  Lien(s)

»  Le musée du monde d'Athanase Kircher

»  Les licornes


Publié le 06 / 05 / 2005.


  Outils

  Imprimer       Envoyer


  Retour


  Publicité



© 2005-2017 Atelier Thomas Sertillanges  |  A propos du copyright  |  Liens  |  Contact

Ce site est en constante évolution, au fur et á mesure de mes découvertes, ou des vôtres.
Toute information ou contribution nouvelle sera la bienvenue. Merci d'avance.