Vendredi 24 mars 2017

Actualités
Nouveautés
Cyrano raconte Savinien
Roxane et les autres
Le siècle de Cyrano
Rostand raconte Cyrano
Coquelin, le 1er Cyrano
Edmond Rostand 2018
Sur scènes et sur écrans
Cyrano en 1001 images
Promenades imaginaires
Les films de cape et d'épée
Vos contributions
Les traductions
La bibliographie
La CD et vidéothèque
La boutique de Ragueneau
Musée Cyrano(s) de Bergerac
Quiz
La lettre de Cyrano
Recevez toute l'actualité de Cyrano par e-mail : spectacles, éditions, nouveautés, découvertes ...
Abonnez-vous gratuitement !





Le père Joseph, l'éminence qui grise

Acte IV, scène 3

A la mort du Père Joseph, Richelieu confia sa tristesse : « Je perds ma consolation et mon unique secours, mon confident et mon appui. »


Celui qu'on appelait l'Eminence Grise fut le confident intime de Richelieu et même sans doute la seule personne pour qui le Cardinal éprouvât une réelle affection. Les deux hommes étaient si étroitement liés, il fut normal que les ennemis de Richelieu qui n'osaient pas s'attaquer à lui s'en prirent au Père Joseph qu'ils traitèrent « de bon père crevant d'ambition dans un sac de pénitence », de « religieux dévoyé, désireux de conserver son carrosse et sa bonne table », de « bourreau » ou d'« Araignée ».



Quelle que fut sa personnalité ou sa bonne volonté, le père Joseph n'aurait pu, mandaté par Richelieu, apporter du vin de Bourgogne aux Cadets mourrant de faim et de soif au siège d'Arras. Il avait pour cela la meilleure des raisons - ou la pire : il était mort depuis deux ans déjà...



Page précédente Page suivante


  Galerie




  Lien(s)

»  Le père Joseph (1577 - 1638)

»  La maison du père Joseph


Publié le 15 / 05 / 2005.


  Outils

  Imprimer       Envoyer


  Retour


  Publicité



© 2005-2017 Atelier Thomas Sertillanges  |  A propos du copyright  |  Liens  |  Contact

Ce site est en constante évolution, au fur et á mesure de mes découvertes, ou des vôtres.
Toute information ou contribution nouvelle sera la bienvenue. Merci d'avance.