Samedi 23 septembre 2017

Actualités
Nouveautés
Cyrano raconte Savinien
Roxane et les autres
Le siècle de Cyrano
Rostand raconte Cyrano
Coquelin, le 1er Cyrano
Edmond Rostand 2018
Sur scènes et sur écrans
Cyrano en 1001 images
Promenades imaginaires
Les films de cape et d'épée
Vos contributions
Les traductions
La bibliographie
La CD et vidéothèque
La boutique de Ragueneau
Musée Cyrano(s) de Bergerac
Quiz
La lettre de Cyrano
Recevez toute l'actualité de Cyrano par e-mail : spectacles, éditions, nouveautés, découvertes ...
Abonnez-vous gratuitement !





Souvenirs d'un petit garçon de 9 ans

qui en a aujourd'hui 71 !

C'est un très émouvant cadeau que nous fait Jean-Paul Rebour en nous racontant comment Cyrano est entré dans sa vie... pour ne plus jamais en partir. Jean-Paul habite aujourd'hui un petit village près de Montpellier.


D'o√Ļ me vient cette passion cyranesque,me demandez-vous ; mon Dieu, c'est si loin tout √ßa !



C'est un matin de printemps,sur la route de Chamb√©ry au lac du Bourget;un matin de 1944 ! J'ai donc 9 ans ! Depuis Novembre 43 les Allemands occupent la Savoie et mon oncle, ancien combattant 14-18 qui m'√©l√®ve, ronge son frein. M√©canicien arl√©sien "exil√©" (le travail se prend l√† o√Ļ il se trouve) loin de sa Camargue, il subit tr√®s mal cette occupation.



Et sur cette route, en ce matin, comme tous les dimanches, lui sur son vélo, moi dans une carriole arrimée derrière, nous allons à la pêche sur le lac ; et comme tous les dimanches nous croisons des camions "d'occupants" s'élève alors, à pleine voix, ce que je crois être une poésie inventée par mon oncle :



"Ce sont les poilus de l'Argonne

Venant,ma foi,de très,très loin

De l'H√©rault,des Bouches du Rh√īne

Foutre la rouste aux fridolins"




que,bien s√Ľr, je reprends en choeur!



Et voilà ! Le soir même je lisais le texte de Rostand.



Beaucoup plus tard, pour le centenaire, j'ai retrouv√© dans une exposition √† la mairie du 6° √† Paris des paroles √† peu pr√®s identiques de triolets invent√©s en Avril 1915.



J'ai 71 ans ! Et je dois dire que Cyrano ne m'a pratiquement pas quitt√© depuis ce printemps 44. Je l'ai lu et relu √† le savoir par coeur (et √† g√™ner mes voisins au th√©√Ętre !!) tant de fois ; je l'ai vu et revu (oh, Sorano !). J'ai m√™me √©crit un "parcours de lecture"... le manuscrit, inachev√© est toujours dans mes cartons.



Oh, je le connais le Savinien ! Cela fait bien 60 ans que je l'admire, lui

pardonne tout, le critique, le comprends de mieux en mieux, ne cesse de

l'aimer. J'ai essayé de transmettre cette amitié profonde à mes filles, à mes petites filles. Ce n'est pas facile, mais c'est toujours riche en

enseignements. Si Roxane entendait ce que pensent d'elle des petites filles de 6° en 2006 ! Et si Cyrano entendait leurs encouragements √† "y aller", il n'y aurait plus de pi√®ce... et ce serait grand dommage !



Voilà, cher ami ; du fond de ma mémoire sont venus des souvenirs. Je vous remercie de les avoir faits ressurgir.





Page précédente Page suivante


FRANCE


Publié le 29 / 03 / 2006.


  Outils

  Imprimer       Envoyer


  Retour


  Publicité



© 2005-2017 Atelier Thomas Sertillanges  |  A propos du copyright  |  Liens  |  Contact

Ce site est en constante évolution, au fur et á mesure de mes découvertes, ou des vôtres.
Toute information ou contribution nouvelle sera la bienvenue. Merci d'avance.