Mardi 28 mars 2017

Actualités
Nouveautés
Cyrano raconte Savinien
Roxane et les autres
Le siècle de Cyrano
Rostand raconte Cyrano
Coquelin, le 1er Cyrano
Edmond Rostand 2018
Sur scènes et sur écrans
Cyrano en 1001 images
Promenades imaginaires
Les films de cape et d'épée
Vos contributions
Les traductions
La bibliographie
La CD et vidéothèque
La boutique de Ragueneau
Musée Cyrano(s) de Bergerac
Quiz
La lettre de Cyrano
Recevez toute l'actualité de Cyrano par e-mail : spectacles, éditions, nouveautés, découvertes ...
Abonnez-vous gratuitement !





Hâbleur comme un Gaz Con

Roland Bacri s'amuse, toujours dans le Canard enchaîné

Il y avait, à cette époque, comme de l'eau dans le gaz entre la France et la Russie à propos de gaz, justement. Celui-ci venait de Sibérie...


Ah ! non ! c'est un peu court, jeune homme !

On pouvait dire... oh ! Dieu !... bien des choses en somme

Sur ce gaz sibérien... - par exemple, tenez :

Agressif : « Moi, monsieur, si j'avais un tel nez

Il faudrait, à plein gaz, que je me l'amputasse ! »

Amical : « Mais il doit tremper dans votre Tass...

Avez-vous un permis d'y humer ? » Descriptif :

« C'est la rose ? Une essence ! Ah ! Vous avez du pif,

Mon cher ! Que dis-je un pif ? C'est un tarin d'entente ! »

Prévenant : « Pour aider, coco, à la détente,

Va donc à Matignon en serrant ton dossier

Dans un attaché-gaz ! » L'abord plutôt grossier :

« Et merde ! Ces accords, bon dieu, sont d'un gaz qu'houille ! »

Couard : « Et si un jour l'Histoire inscrit « Magouille

En rouge, flétrissant vos gaziers judiciaires ? »

A la Pottier : « Debout ! les damnés délétères... »

Activiste (mais pas comme Cheysson) : La loi

Anti-gazeur, qu'en faites-vous ? » Marrant, ma foi :

« Comment vas-tu...yau de gaz ? Pas mal, étoile

De Moscou ? ? Ben, tu vois, pour moi, ça va au poêle ! »

Lyrique : Il n'est bon bec (de gaz) que de Paris. »

Distrait : « Oh ! mais j'y pense... Et la chasse au gaz pis ? »

Enfin, parodiant le célèbre Turenne :

« Ah ! tu trembles car gaz... » Mais franchement, j'ai peine

A vous imaginer en Edmond Rostand !

(Ou en polonais : Aid' mon solidarnosc temps.)

Comment pouvir, devant ces nobles galeries,

Me ervir toutes ces folles plaidanteries ?

Il vous aurait fallu, mon cher, agir en con

Fessant votre démarche, hâbleur comme un gaz con.





Page précédente Page suivante


FRANCE


Publié le 13 / 06 / 2005.


  Outils

  Imprimer       Envoyer


  Retour


  Publicité



© 2005-2017 Atelier Thomas Sertillanges  |  A propos du copyright  |  Liens  |  Contact

Ce site est en constante évolution, au fur et á mesure de mes découvertes, ou des vôtres.
Toute information ou contribution nouvelle sera la bienvenue. Merci d'avance.