Jeudi 23 mars 2017

Actualités
Nouveautés
Cyrano raconte Savinien
Roxane et les autres
Le siècle de Cyrano
Rostand raconte Cyrano
Coquelin, le 1er Cyrano
Edmond Rostand 2018
Sur scènes et sur écrans
Cyrano en 1001 images
Promenades imaginaires
Les films de cape et d'épée
Vos contributions
Les traductions
La bibliographie
La CD et vidéothèque
La boutique de Ragueneau
Musée Cyrano(s) de Bergerac
Quiz
La lettre de Cyrano
Recevez toute l'actualité de Cyrano par e-mail : spectacles, éditions, nouveautés, découvertes ...
Abonnez-vous gratuitement !



Sur scènes et sur écrans

1976 - Jacques Destoop, Alain Pralon, Jacques Toja

Comédie-Française au Palais des Congrès

Pourquoi au Palais des Congrès ? La Comédie-Française est fermée pour cause de travaux. Vingt et une représentations exceptionnelles dans la mise en scène de Jacques Charron créée en 1964, adaptée et mise à la taille de l'immense scène par Jean-Paul Roussillon.


Jacques Destoop

Jacques Destoop

Cyrano en répétition



Juin 1976

Les premières répétitions de Cyrano se déroulent dans une atmosphère travailleuse et animée. Jean-Paul Roussillon, entouré de Ludmila Mikaël, de Jacques Destoop et de Jean-Noël Sissia, travaillent sur le texte, autour d'une table, pendant que Patrice Kerbrat prend une leçon d'escrime, rejoint peu après par Alain Pralon. Dans la chaleur qui étouffe Paris en ce début d'été, ces duels, même simulés, sont éprouvants pour les comédiens ; et la salle de répétition, bien qu'enfouie dans les ?caves? de la Comédie-Française, prend peu à peu des allures de sauna ; les répétitions sont, en outre, ponctuées par les échos assourdis des marteaux : les ouvriers mettent la dernière main aux travaux de réfection de la Comédie-Française.

Ses acteurs étant momentanément occupés par la leçon d'escrime, Jean-Paul Roussillon en profite pour se reposer : cette fin de mois de juin est pour lui une période d'activité intense. Il assiste en effet le matin au tournage du Jeu de l'amour et du hasard à l'Odéon, pour la télévision. L'après-midi, il dirige les répétitions de Cyrano avant de partir le soir au Théâtre Marigny où il joue Matti. Il est également préoccupé par les ?Journées du Conservatoire? où ses élèves présentent leur travail de l'année. Voilà le rythme auquel se plient la plupart des Comédiens français.



Juillet 1976

Un mois après, l'atmosphère des répétitions est moins tendue. Les trois Cyrano (Jacques Destoop, Alain Pralon et Jacques Toja), les deux Roxane (Ludmilla Mikaël et Claire Vernet) et les deux Christian (Claude Giraud et Jean-Noël Sissia), ont répété à tour de rôle toutes les grandes scènes de la pièce : celle où Cyrano avoue son amour ; le duel ; la scène du balcon ; la tirade des Non ! merci !.

Les interprètes des rôles tenus en alternance regardent leur camarade dans la scène qu'ils viennent de jouer ; on leur souffle une réplique ; on aide Jean-Paul Roussillon à préciser certaines places.

Au début, c'était très difficile pour nous de répéter tous ensemble, explique Jacques Toja tout en écoutant Alain Pralon. C'était difficile parce que les répétitions se déroulaient sur un rythme décousu puisqu'on ne pouvait pas enchaîner les scènes. C'était difficile aussi parce que les comédiens ont une espèce de pudeur et qu'ils n'aiment jamais répéter devant leurs camarades : on a toujours l'impression de passer une audition. Mais, finalement, ce travail en commun s'est révélé très enrichissant : chacun abordant son rôle sous des angles différents, on pouvait ensuite compléter ou approfondir certains détails, certaines idées.



Un agrandissement

Dans cette aventure du Palais des Congrès, Jean-Paul Roussillon est en quelque sorte l'héritier de Jacques Charon, héritier d'une mise en scène qui avait connu un succès triomphal, avec près de cinquante rappels le soir de la première. Héritier aussi d'un projet, celui de Pierre Dux (Administrateur général) et dont Jacques Charon avait parlé avec M. Dupont, le décorateur. Jean-Paul Roussillon entend faire le meilleur usage de cet héritage qu'on lui a confié : Présenter Cyrano au Palais des Congrès était une expérience à tenter. Mais cette salle n'ayant pas été conçue pour le théâtre, elle nous pose une foule de problèmes. Je me trouve devant une situation toute nouvelle.



Texte repris dans le programme du spectacle





Page précédente Page suivante


FRANCE


  Galerie






Publié le 03 / 05 / 2005.


  Outils

  Imprimer       Envoyer


  Retour


  Publicité



© 2005-2017 Atelier Thomas Sertillanges  |  A propos du copyright  |  Liens  |  Contact

Ce site est en constante évolution, au fur et á mesure de mes découvertes, ou des vôtres.
Toute information ou contribution nouvelle sera la bienvenue. Merci d'avance.