Lundi 24 juillet 2017

Actualités
Nouveautés
Cyrano raconte Savinien
Roxane et les autres
Le siècle de Cyrano
Rostand raconte Cyrano
Coquelin, le 1er Cyrano
Edmond Rostand 2018
Sur scènes et sur écrans
Cyrano en 1001 images
Promenades imaginaires
Les films de cape et d'épée
Vos contributions
Les traductions
La bibliographie
La CD et vidéothèque
La boutique de Ragueneau
Musée Cyrano(s) de Bergerac
Quiz
La lettre de Cyrano
Recevez toute l'actualité de Cyrano par e-mail : spectacles, éditions, nouveautés, découvertes ...
Abonnez-vous gratuitement !





A la mémoire d'Edmond Rostand

L'hommage d'un poète de 13 ans

La mort de Victor Hugo avait été l'occasion d'une rare ferveur populaire, d'un mouvement de sympathie nationale tel que la France en connut peu. Celle d'Edmond Rostand, à peine 23 ans plus tard, fut également senti comme une perte profonde pour beaucoup de Français. Victor Hugo était un grand-père que la France perdait, Edmond Rostand pouvait être le père ou le frère que chacun perdait, un membre de la famille qui venait à manquer, qui ne pourrait plus partager l'enthousiasme qu'il fait naître. Alors, en 1918, tous voulurent partager leur douleur, et les poèmes étaient une voix qui semblait naturelle pour quelqu'un qui ne vivait que par la poésie du vers.


A la mémoire d'Edmond Rostand



Mais vraiment pour toujours le poète s'endort ;

Et chacun vivement se souvient de sa gloire,

...... Edmond Rostand est mort !



Oh ! trop lugubres mots ! Comme ils coûtent à dire,

Ils semblent n'être pas pour un grand immortel.

Mais déjà le cercueil aux chandelles de cire

...... A passé sous l'autel.



Et déjà, sur le corps froid du poète inerte,

Le tombeau qui, béant, s'ouvrait, s'est refermé.

La lumière a paru, baignant notre âme offerte

...... D'un rayon tant aimé.



Puis la lumière a fui, mais le rayon éclaire.

Et le mort est pleuré de la France, aujourd'hui.

Nous comprenons combien est la perte sévère

...... Que nous faisons en lui.



Nous vous avons perdu, père de Cyrano,

Le mâle chevalier, héros comme Rodrigue,

Amant comme Ruy Blas. Nous l'avons trouvé beau :

...... Il ne craint nulle brigue.



Français d'âme et de coeur, ses exploits agressifs

- Tout pour l'honneur ! - ont fait un héros d'épopée

Qui ne dit que des vers tout frétillants et vifs

...... Comme ses coups d'épée.



O ! Poète attendu par l'Aiglon qui frémit

Tout seul, parmi l'Amour, la Grandeur, la Victoire !

On sent l'échauffement du temps que rafraîchit

...... Le souffle de la Gloire.



Philosophe incompris et second La Fontaine,

Peut-être un peuple, un jour différent d'aujourd'hui

Comprendra Chantecler, toute de beauté pleine

...... Mais non faite pour lui.



Seul comprit Rostand, tel qui vit en vérité,

L'oeuvre par ses acteurs, quand la foule en délire

Donnait le jugement de la Postérité :

...... Tout ce qu'on peut en dire.



Nous voulons posséder sans nous lasser des nôtres,

Ses derniers, ses meilleurs, ses vers inachevés.

Oh ! qu'ils soient à l'égal des bons parmi les autres,

...... Des vesr qu'il ait rêvés.



Qu'il est triste, ce jour qu'en des mois je déplore :

Tous mes regrets pleuraient un homme sans rival,

Dont la mort est pour nous, nul Français ne l'ignore,

...... Un deuil national !






Ce texte n'a pas été écrit par un écrivain renommé, mais, et ce témoignage en est d'autant plus poignant, par Robert Théron, un collégien de Blois. Ce 12 décembre 1918, il a seulement 13 ans puisqu'il est né en 1905. C'est un garçon inconnu, d'une famille modeste, mais c'est aussi un amoureux des lettres et un passionné fervent de Cyrano. Comme l'écrit si bien Jean-Baptiste Manuel qui cite ces strophes (Edmond Rostand, Ecrivain imaginaire, 2003) : « On saisit peut-être mieux, à travers ce témoignage, qui n'est sans doute pas le seul, l'aura qui entourait Rostand, l'admiration qu'il suscitait parmi les jeunes gens. »





Page précédente Page suivante


  Auteur

Ludovic Diamant-Berger

Ludovic Diamant-Berger



Publié le 27 / 02 / 2007.


  Outils

  Imprimer       Envoyer


  Retour


  Publicité



© 2005-2017 Atelier Thomas Sertillanges  |  A propos du copyright  |  Liens  |  Contact

Ce site est en constante évolution, au fur et á mesure de mes découvertes, ou des vôtres.
Toute information ou contribution nouvelle sera la bienvenue. Merci d'avance.