Mardi 28 mars 2017

Actualités
Nouveautés
Cyrano raconte Savinien
Roxane et les autres
Le siècle de Cyrano
Rostand raconte Cyrano
Coquelin, le 1er Cyrano
Edmond Rostand 2018
Sur scènes et sur écrans
Cyrano en 1001 images
Promenades imaginaires
Les films de cape et d'épée
Vos contributions
Les traductions
La bibliographie
La CD et vidéothèque
La boutique de Ragueneau
Musée Cyrano(s) de Bergerac
Quiz
La lettre de Cyrano
Recevez toute l'actualité de Cyrano par e-mail : spectacles, éditions, nouveautés, découvertes ...
Abonnez-vous gratuitement !





Cyrano escrimeur

Le ma√ģtre d'arme G√©rard Six tire son √©p√©e..

¬ę Escrimer se dit aussi figur√©ment en morale, des disputes, des d√©bats et des contestations. Il y avait du plaisir √† la dispute de ces jeunes bacheliers, √† voir comme ils s'escrimaient avec leur ego ¬Ľ. Antoine Fureti√®re, Dictionnaire universel, 1690


Lorsque le Ma√ģtre Gomard √©crivait en 1845 que ¬ę depuis longtemps il n'y a plus rien √† inventer dans l'escrime, mais il y a √† analyser, √† classer, √† coordonner ¬Ľ, il √©tait loin du compte car les faits contredisent sa th√©orie. L'escrime n'a pas d'√Ęge, elle est l'exemple parfait d'une activit√© flexible et g√©n√©reuse qui se pr√™te, se transforme, se calque en fonction des objectifs et des activit√©s tout en gardant sa sp√©cificit√©. L'escrime, arme polymorphe intemporelle, s'enrichit dans les mains de ses multiples inventeurs pour donner naissance √† des pratiques culturelles tr√®s vari√©es.

Pour vous le prouver, nous avons demand√© √† un expert, Cyrano de Bergerac, ce qu'il pensait de cette d√©finition trouv√©e dans un dictionnaire : ¬ę Escrime, sport opposant deux adversaires au fleuret, √† l'√©p√©e et au sabre ¬Ľ.


Ah, non ! C'est un peu court ! On pourrait dire bien des choses en somme ? En variant le ton, par exemple, tenez :


Pratique : l'escrime est plus qu'un sport pratiqué avec un adversaire. Plus que le fleuret, l'épée et le sabre, ses armes sont innombrables.

Na√Įf : ne pourrait-on d√©finir l'escrime comme l'art de se servir des armes de tranchant et de pointe pour se d√©fendre et pour toucher l'adversaire ?

Descriptif : √©tymologiquement, le terme escrime provient du sanscrit et de l'Asie, o√Ļ, sur la place publique, les Brahmanes enseignaient l'exercice des armes depuis la nuit des temps. Les pr√©curseurs Chinois apprenaient d√©j√† l'escrime vingt si√®cles avant notre √®re. Plus r√©cemment, le mot ¬ę escrime ¬Ľ proviendrait du scandinave ¬ę skrimen ¬Ľ, ou de l'allemand m√©di√©val ¬ę skremen ¬Ľ, signifiant ¬ę art de se d√©fendre ¬Ľ.

Amical : Savez-vous que René Descartes était un escrimeur redoutable, il écrivit en 1620 un traité sur la pratique des armes jamais édité ni retrouvé. Qu'un scientifique s'intéresse à l'escrime peut sembler étonnant, et pourtant, il ne fut pas le seul, certains géomètres d'armes voulurent la codifier et y trouver les lois scientifiques qui la structurent.

Curieux : Mais pour quelles raisons ? je crois fort honorables ? l'escrime semble aussi captiver hommes de lois et militaires, √©ducateurs et √©crivains, et m√™me les m√©decins ? Les plus grands Rois ne lui donn√®rent-ils pas ses lettres de noblesses en transformant l'artisan ¬ę escrimisceur ¬Ľ en noble ma√ģtre d'armes ?

Agressif : Ignorez-vous monsieur, que la bibliographie sur l'escrime s'enrichit de plus de 3000 ouvrages d'histoires, traités et études, de manuels souvent très spécialisés et diversifiés ?

Pr√©venant : Gardez-vous d'ignorer, qu'au fil des mill√©naires, l'escrime fut class√©e parmi les disciplines nobles et militaires, rev√™tit l'habit des Arts Acad√©miques aux c√īt√©s de la danse et de l'√©quitation, courtisa assid√Ľment les sciences et s'inscrivit en premi√®re place parmi les jeux physiques et les sports. Elle n'oublia pas, bien √©videmment, de se distinguer parmi les disciplines les plus √©ducatives qui soient !

Admiratif : Très peu d'activités peuvent se vanter d'avoir traversé l'Histoire, participé à la culture universelle et contribué de façon aussi marquante à l'évolution humaine.

Interrogatif : L'escrime est-elle une science ou une pratique, un sport ou un jeu, un art de tuer ou un art de vivre ? Ne doit-on y voir que l'opposition arm√©e entre deux adversaires ou comprend-elle aussi toutes pratiques arm√©es sans adversit√© r√©elle ? Pour cataloguer l'escrime doit-on utiliser les armes employ√©es ou les objectifs poursuivis, doit-on choisir le r√®glement ? Faut-il y inclure toutes les pratiques avec arme blanche, le b√Ęton et la canne ?

Philosophique : L√† o√Ļ certains ma√ģtres voient en l'escrime une technique arm√©e, les ma√ģtres des arts martiaux japonais y voient surtout une philosophie. Le Budo donne √† travers une exp√©rience des m√©thodes de combat, une meilleure compr√©hension de soi pour parvenir √† comprendre ses semblables. Le savoir faire technique se transforme ici en un savoir √™tre o√Ļ la ma√ģtrise de l'arme n'est que le prolongement de la ma√ģtrise de soi.

Pédant : Sachez Monsieur, qu'elle n'est ni réductible à une séquence de gestes du genre phrases d'armes, ni limitée à une pure philosophie, elle répond à la totalité de la personne qui s'escrime. L'important en escrime c'est l'escrimeur.

Emphatique : L'escrime d'aujourd'hui est une pratique physique et mentale qui se veut universelle et non sectaire. Son image actuelle est un savant mélange entre les réminiscences du passé et les perceptions du présent : elle tient beaucoup à la notoriété de ses champions. Jeux Olympiques et champion(ne)s forment une vitrine incontournable de la pratique sportive, une vitrine achalandée par des champions aux trois armes dont la notoriété a parfois du mal à dépasser le sérail de ce sport si riche aussi par ailleurs.

Réaliste : Effectivement, l'escrime actuelle comporte certes la compétition, mais c'est aussi le sport pour le sport et une activité de loisir aux possibilités de pratiques variées. L'escrime prend aussi les traits d'une pratique scolaire fort enrichissante, bien qu'encore trop confidentielle, ou d'une activité artistique et historique très diversifiée ; c'est également une formidable pratique rééducative ou une pratique handisport.

Enfin dans une concision toute militaire : Soyons clairs, l'escrime représente un ensemble de pratiques plus ou moins codifiées utilisant des armes de pointe et de tranchant. Elle peut se pratiquer seul(e) ou à plusieurs, avec un partenaire ou un adversaire, dans le but de gagner, d'éduquer, de combattre ou (et) mimer un combat.



© Gérard Six 2008








Page précédente Page suivante


ALLEMAGNE


  Auteur

Gérard SIx

Gérard SIx
Ma√ģtre d'armes


Publié le 11 / 02 / 2008.


  Outils

  Imprimer       Envoyer


  Retour


  Publicité



© 2005-2017 Atelier Thomas Sertillanges  |  A propos du copyright  |  Liens  |  Contact

Ce site est en constante évolution, au fur et á mesure de mes découvertes, ou des vôtres.
Toute information ou contribution nouvelle sera la bienvenue. Merci d'avance.