Jeudi 21 mars 2019

Actualités
Nouveautés
Cyrano raconte Savinien
Roxane et les autres
Le siècle de Cyrano
Rostand raconte Cyrano
Coquelin, le 1er Cyrano
Edmond Rostand 2018
Sur scènes et sur écrans
Cyrano en 1001 images
Promenades imaginaires
Les films de cape et d'épée
Vos contributions
Les traductions
La bibliographie
La CD et vidéothèque
La boutique de Ragueneau
Musée Cyrano(s) de Bergerac
Quiz
La lettre de Cyrano
Recevez toute l'actualité de Cyrano par e-mail : spectacles, éditions, nouveautés, découvertes ...
Abonnez-vous gratuitement !





400e anniversaire de Savinien Cyrano

Magnifique ! Daniel Mesguich met en scène "La mort d'Agrippine" - Théâtre Dejazet. Du 13 mars au 20 avril. A voir absolument.


© Chantal Depagne/Palazon 2018

© Chantal Depagne/Palazon 2018

 

La mort d’Agrippine met en scène une conspiration dirigée contre l’empereur romain Tibère (42 avant JC - 37 après JC). Si les conspirateurs semblent poursuivre le même objectif, la vengeance, ils sont animés par des desseins différents, voire opposés : Agrippine dit vouloir venger la mort de son époux Germanicus, Séjanus dit agir par amour pour elle, Livilla par amour pour lui.

 

La mort d’Agrippine, unique tragédie d’Hercule Savinien de Cyrano de Bergerac, avait fait scandale, à sa création, par son athéisme et son épicurisme : elle met en scène la liberté de pensée la plus radicale, dans un monde d'une noirceur et d'une violence inouïes. La splendeur de cette œuvre, pratiquement jamais jouée depuis, est aujourd'hui trop méconnue. L'un des héros, Séjanus, y tient des propos de « déniaisé » qui font écho à toute une littérature qui dénonce l'utilisation politique des religions.

 

Mais dans cette tragédie où tout, absolument tout, n’est que feinte, mensonge et dissimulation, l'émancipation à l'égard des croyances asservissantes et des impostures théologico-politiques ne débouche que sur une sanglante mise à mort.

La mort d'Agrippine

Distribution

Mesdemoiselles :

Agrippine, veuve de Germanicus, SARAH MESGUICH

Tibère, empereur de Rome, STERENN GUIRRIEC

Livilla, soeur de Germanicus, REBECCA STELLA

Nerva, confident de Tibère, JOËLLE LÜTHI

Furnie, confidente de Livilla, JOĂ‹LLE LĂśTHI


Messieurs

Séjanus, ministre de Tibère, JORDANE HESS

Cornélie, confidente d’Agrippine, YAN RICHARD

TĂ©rentius, confident de SĂ©janus, YAN RICHARD

 

Assistanat à la mise en scène, DIEGO VANHOUTTE

Chorégraphie, CAROLINE MARCADÉ

Costumes, DOMINIQUE LOUIS, STÉPHANE LAVERNE, JEAN-MICHEL ANGAYS

Maquillage, EVA BOUILLAUT

RĂ©gie, CHARLY THICOT

 

Production Miroir et Métaphore – Cie Daniel Mesguich

Avec le soutien du Ministère de la Culture et de la Communication, de la SPEDIDAM et de l’ADAMI

Coréalisation : Théâtre du Chêne Noir

Remerciements au Théâtre de l’Epée de Bois

 

REPRESENTATIONS

Théâtre Déjazet 

41 boulevard du Tempe, 75003 Paris

Du 13 mars au 20 avril

Du mardi au samedi Ă  20H45

Tout public - Durée 1h40

 

DOSSIER DE PRESSE




FRANCE


Publié le 18 / 02 / 2019.

  Galerie










  Lien(s)

»  Théâtre Dejazet


  Outils

  Imprimer       Envoyer


  Toutes les actualités


  Publicité



© 2005-2019 Atelier Thomas Sertillanges  |  A propos du copyright  |  Liens  |  Contact

Ce site est en constante évolution, au fur et á mesure de mes découvertes, ou des vôtres.
Toute information ou contribution nouvelle sera la bienvenue. Merci d'avance.