Jeudi 13 août 2020

Actualités
Nouveautés
Cyrano raconte Savinien
Roxane et les autres
Le siècle de Cyrano
Rostand raconte Cyrano
Coquelin, le 1er Cyrano
Edmond Rostand 2018
Sur scènes et sur écrans
Cyrano en 1001 images
Promenades imaginaires
Les films de cape et d'épée
Vos contributions
Les traductions
La bibliographie
La CD et vidéothèque
La boutique de Ragueneau
Musée Cyrano(s) de Bergerac
Quiz
La lettre de Cyrano
Recevez toute l'actualité de Cyrano par e-mail : spectacles, éditions, nouveautés, découvertes ...
Abonnez-vous gratuitement !





Cyrano de Bergerac par Gilles Bouillon

En octobre au CDR de Tours, en novembre à Paris au Théâtre de la Tempête, puis en tournée pour 120 représentations.


Christophe Brault, © Photo Marie Pétry

Christophe Brault, © Photo Marie Pétry

"Deux amis amoureux de la même femme et une intrigue qu’on dirait empruntée à Racine ! Cyrano aime Roxane qui aime Christian !

Mais Roxane, sans être le moins du monde une coquette, aime qu’on lui « fasse l’amour », comme on l’entend au XVII° siècle, c’est à dire qu’on lui parle d’amour avec passion, volubilité et poésie. Des mots elle veut jouir, plus encore que des corps.

Or Christian, beau, comme le jour, est incapable de parler joliment d’amour, tandis que Cyrano, ô combien éloquent et poète, est grotesquement laid, avec ce fameux nez qu’il porte au milieu du visage comme un défi et comme un masque. Grotesque et magnifique !

Le coup de génie de Rostand c’est d’inventer un arrangement improbable, sublimement théâtral, une substitution amoureuse : pour servir l’amour de son ami, Cyrano écrit les lettres et dicte les paroles que Christian met en action. Christian grimpe sur le balcon cueillir le baiser de Roxane, Cyrano reste le souffleur de la sérénade.

Rostand met alors à l’épreuve la force de cet amour et de ce romanesque monstre à deux têtes, en le passant au feu de l’héroïsme du sang, de l’abnégation et du sacrifice.

Les péripéties de cette quête de la vérité sous le masque dessinent une fresque où l’action amoureuse le dispute aux exploits de cape et d’épée et à un feu d’artifice poétique, et nous transportent successivement dans l’univers des précieuses et dans celui des mousquetaires, d’une représentation houleuse au Théâtre du Marais à la boutique du pâtissier Ragueneau qui régale poètes faméliques et cadets de Gascogne affamés de gloire, du siège héroïque d’Arras au jardin du couvent final où, comme la chouette qui prend son vol au crépuscule, est révélé ce qui restera à jamais un amour impossible."

Gilles Bouillon, Bernard Pico - mars 2010  

Mise en scène : Gilles Bouillon

Dramaturgie, Bernard Pico - Scénographie, Nathalie Holt - Costumes, Marc Anselmi - Lumière, Michel Theuil - Musique, Alain Bruel – Assistante mise en scène, Albane Aubry - Maquillages et coiffures, Eva Gorszczyk - Création du nez, Cécile Kretschmar - Assistante costumes, Christine Vollard – Peinture et Sculpture, Thierry Dalat - Régie Générale, Laurent Choquet - Construction du décor, réalisée par l'équipe technique du CDR de Tours sous la direction de Pierre-Alexandre Siméon - Réalisation costumes, Catherine Denully, Marie-Catherine Hirigoyen, Marylène Richard - Maître d’armes, Bertrand Garreaud - Accessoiristes, Emilie Cohuau, Delphine Guibert.

 

Avec

Christophe Brault, Cyrano de Bergerac

Emmanuelle Wion, Roxane

Thibaut Corrion, Christian de Neuvillette

Cécile Bouillot, La duègne, Mère Marguerite de Jésus

Xavier Guittet, Ragueneau

Philippe Lebas, Comte de Guiche

Denis Léger-Milhau, Lignière

Léon Napias, Montfleury, capitaine Carbon, Castel-Jaloux

Marc Siemiatycki, Le Bret 

 

Création du 8 au 27 octobre 2010 au CDR de TOURS

Théâtre Nouvel Olympia, 7 rue de Lucé, 37000

Réservation : 02 47 64 50 50

Mardi, mercredi, vendredi, samedi à 20h00 - Lundi et jeudi à 19h00 - Relâche lundi 11 et samedi 23.

 

Du 9 novembre au 12 décembre à PARIS

au THÉÂTRE de LA TEMPÊTE, Cartoucherie, route du Champ-de-manoeuvre, 75012 - Réservation :  01 43 28 36 36
du mardi au samedi à 20h00, le dimanche à 16h30, relâche le lundi.

 

TOURNEE du 14 décembre 2010 au 31 mai 2011,

soit 120 représentations


Durée 2h45 sans entracte  

 

Note d’intention.

"Cyrano de Bergerac c’est d’abord le personnage. Cyrano, avec un nez qu’il porte au milieu du visage comme un défi et comme un masque. Le nez de Cyrano, c’est tout Cyrano, et Cyrano c’est tout le théâtre ! Un mythe.

On décide de mettre en scène Cyrano parce qu’on a déjà trouvé, choisi, l’acteur qui va jouer Cyrano : Christophe Brault a déjà interprété pour moi Iago. Magnifiquement. Comédien flamboyant avec son intelligence, sa générosité, sa sensibilité d’écorché, il EST le personnage.

Mais Cyrano de Bergerac est aussi une comédie de troupe. 18 acteurs pour interpréter les quelques quarante rôles prévus par l’auteur. C’est peu et c’est beaucoup.

Précisément je tiens à garder cette forme concertante, le contrepoint entre choeur et protagonistes, le héros et la foule, le héros qui voudrait fuir la foule et en même temps l’aspirer vers le ciel de l’idéalisme.

Ce serait défigurer la pièce et se priver d’un plaisir exceptionnel de théâtre, que de la faire sonner comme une musique de chambre, sans en faire entendre l’orchestration, le tutti, la polyphonie. Cyrano, c’est un opéra parlé !

Penser cette dimension chorale sans être asservi à la comédie à « grand spectacle », est la question qui orientera la mise en scène. Ni grand guignol, ni cinéma. Cyrano, c’est du théâtre, et je veux, comme j’aime le faire avec Shakespeare, jouer avec la convention du théâtre, la surprise et la joie, la théâtralité des rôles multiples, la poésie du théâtre en train de se faire. Sur le plan scénographique avec Nathalie Holt, sur le plan des costumes avec Marc Anselmi, autant que sur le plan du jeu, du mouvement, de la mise en scène, il s’agit de trouver, au pittoresque de la comédie héroïque, des solutions poétiques plus que spectaculaires, des solutions de théâtre. Car il s’agit bien de cela : une pièce à la « gloire » du théâtre et de la théâtralité. Une pièce pour amoureux du théâtre !

Les valeurs prônées par Cyrano, virilité du héros, courage personnel, renoncement, qualités de coeur, sont des valeurs romantiques autant qu’aristocratiques. Et sans doute ces valeurs nous touchent encore très profondément et très sincèrement aujourd’hui.

Sans doute nous passionne cette histoire d’un amour brûlant et passionné, jusqu’au sacrifice et jusqu’à la mort pour une figure de l’inaccessible étoile, la « Princesse lointaine » de l’amour courtois et de l’amour mystique.

Sans doute nous fascine cet « arrangement » entre deux hommes (arrangement monstrueux en ce sens qu’il engendre un monstre, un oxymore intenable : être imaginaire hybride de laideur et beauté, d’esprit et d’absence d’esprit, de voix et de silence, soulevant tout un pan d’obsessions inconscientes, dévoilant comme une face cachée de la lune.

Sans doute nous élève la poésie véritable dont les ombres et les clairs obscurs trouent le brillant et le bruyant du panache stylistique.

Sans doute, nulle part qu’ici, cette poésie ne s’incarne mieux que dans une rêverie sur la vérité et les mensonges du théâtre, les sortilèges du théâtre dans le théâtre, ombre et lumière, rouge et or, sang et larmes, et rires.

Sans doute enfin pouvons-nous légitimement encore aujourd’hui céder à la nostalgie du panache et au vouloir-vivre ‘’hénaurme’’ du héros ! A ce pied de nez à l’esprit de sérieux par le rire, l’humour et le panache !

Précisément. Comédie héroïque avant tout, Cyrano nous somme de nous interroger sur le sens et les modes de représentation des valeurs de l’héroïsme aujourd’hui, sur la possibilité ou l’impossibilité du grand récit à l’ère post-moderne, sur la « francité » du héros, sur la réconciliation ou l’unité nationale, à une époque où l’idée même de nation se dissout dans l’avènement politique de l’Europe et la mondialisation des marchés !"

Gilles Bouillon, mars - 2010  




FRANCE


Publié le 09 / 09 / 2010.

  Galerie




  Lien(s)

»  Le dossier de presse en pdf


  Outils

  Imprimer       Envoyer


  Toutes les actualités


  Publicité



© 2005-2020 Atelier Thomas Sertillanges  |  A propos du copyright  |  Liens  |  Contact

Ce site est en constante évolution, au fur et á mesure de mes découvertes, ou des vôtres.
Toute information ou contribution nouvelle sera la bienvenue. Merci d'avance.